Date actuelle:10/07/2020

8 Erreurs à Eviter Lors de la Dénomination de Votre Entreprise

Trouver un nom pour votre entreprise, c’est un peu comme poser la pierre angulaire d’un bâtiment. Une fois en place, toute la fondation et la structure sont alignées sur cette pierre d’origine, qui est une structure très unique. S’elle est mal placée, même juste un peu, le reste du bâtiment est éteint et le désalignement devient amplifié.

Donc, si vous avez le sentiment que le choix d’un nom pour votre nouvelle entreprise est d’une importance vitale, vous avez raison. Ayant une vaste expérience dans le domaine du nommage et de l’image de marque, j’ai été témoin du bon, du mauvais et du vraiment mauvais.
Pour vous aider à prendre un bon départ, lisez la suite pour découvrir les 8 principales erreurs que j’ai trouvées que les gens font quand il s’agit de choisir un nom pour leur entreprise.

Erreur n°1 : impliquer le « comité » dans votre décision

Nous vivons dans une société démocratique, et cela semble être la bonne chose à faire: impliquer tout le monde (vos amis, votre famille, vos employés et vos clients) dans une décision importante. Cette approche présente cependant quelques problèmes. La première chose et la plus évidente à noter est que vous finirez par choisir un seul nom, vous risquez donc d’aliéner les personnes mêmes que vous essayez d’impliquer.
Deuxièmement, vous vous retrouverez souvent avec une décision consensuelle, ce qui donne un nom très sûr et très vanillé.

Une meilleure méthode consiste à n’impliquer que les principaux décideurs – moins il y en a, mieux c’est – et à sélectionner uniquement les personnes qui, selon vous, ont les meilleurs intérêts de l’entreprise à l’esprit. Le besoin de reconnaissance personnelle peut fausser les résultats, vous serez donc mieux servi par ceux qui peuvent garer leur ego à la porte. Assurez-vous également que vous avez des types de cerveau droit dans le mélange. Ayez trop de cerveaux à bord et votre nom finira très probablement par être trop littéral et descriptif.

Erreur n°2: utilisation de la méthode « train wreck » lors de la création d’un nom

Lorsqu’ils sont forcés de trouver des noms accrocheurs, de nombreux entrepreneurs en herbe prennent simplement un adjectif et le soudent sur un nom, heurtant essentiellement les deux mots de front pour créer un nouveau mot. Les résultats sont des noms qui ont une certaine logique, mais qui ont l’air horribles.

Quelqu’un qui démarre une franchise de services haut de gamme devient «QualServe». Quelqu’un qui démarre un spa de jour chic devient « TraSpa ».

C’est un peu comme mélanger du sirop de chocolat avec du ketchup; il n’y a rien de mal avec l’un ou l’autre ingrédient, mais ils ne vont tout simplement pas ensemble.

Le problème avec cette approche est qu’elle est simplement forcée, et ça sonne de cette façon.

Erreur n°3: Utiliser des mots si simples qu’ils ne se démarqueront jamais

La première entreprise de cette catégorie peut s’en tirer. Par conséquent, vous avez General Motors, General Electric et d’autres sociétés. Mais une fois que vous avez de la concurrence, vous avez besoin de différenciation. Imaginez si Yahoo! était sorti comme « GeneralOnlineDirectory.com »?
Le nom pourrait être beaucoup plus descriptif mais difficilement mémorable.

Avec l’assaut des nouveaux médias et des canaux publicitaires, il est plus important que jamais de se tailler une place en affichant votre unicité. Rien ne fait mieux qu’un nom bien conçu.

Erreur n°4: adopter l’approche de l’atlas et utiliser une carte pour nommer vos entreprises

Dans leur zèle pour démarrer une nouvelle entreprise, de nombreuses entreprises choisissent d’utiliser leur ville, état ou région dans le cadre de leur nom d’entreprise. Bien que cela puisse réellement aider au début, cela devient souvent un obstacle à mesure qu’une entreprise se développe.

De nombreuses entreprises ont eu du mal avec le même problème. Le Minnesota Manufacturing and Mining a grandi au-delà de son industrie et de sa région. Pour ne pas limiter sa croissance, elle est devenue 3M, une entreprise désormais connue pour innover dans plusieurs domaines.
Kentucky Fried Chicken est maintenant KFC, mettant en évidence la nature régionale du nom d’origine.
Ces deux sociétés ont pris des mesures stratégiques pour éviter d’étouffer sa croissance.
Apprenez d’eux et éviterez ce goulot d’étranglement potentiel lorsque vous commencerez.

Erreur n°5: Transformer votre nom en cliché

Une fois que vous avez dépassé les choix de mots littéraux et descriptifs, vous trouverez probablement que votre processus de pensée se transforme en métaphores. Celles-ci peuvent être excellentes si elles ne sont pas trop utilisées au point d’être banales.

Par exemple, comme de nombreuses entreprises se considèrent comme des sommets de leur industrie, le monde regorge de noms comme Summit, Apex, Pinnacle, Peak, etc.

Bien qu’il n’y ait rien de fondamentalement mauvais avec ces noms, ils sont surchargés de travail. Au lieu de cela, recherchez des combinaisons de mots positifs et de métaphores, et vous serez bien mieux servi par la même combinaison de mots positifs et de métaphores. Un bon exemple est la société de stockage de données Iron Mountain, un nom qui transmet force et sécurité sans sonner.

Erreur n°6: rendre le nom de votre entreprise si obscur, les clients ne sauront jamais à quoi ils font référence

C’est génial qu’un nom ait une signification ou une signification particulière: il met en place une histoire qui peut être utilisée pour raconter le message de l’entreprise. Mais si la référence est trop obscure ou trop difficile à épeler et à prononcer, vous n’aurez peut-être jamais la possibilité de parler aux clients, car ils vous passeront simplement comme hors de propos.

Alors, résistez à l’envie de nommer votre entreprise d’après le mythique dieu grec du service rapide, la phrase latine pour « Nous sommes numéro un! » Si un nom a un son naturel et intuitif et une signification particulière, cela fonctionne bien. Cela restera un mystère pour vos clients si c’est trop complexe et déroutant. Cela est particulièrement vrai si vous touchez un public de masse.

J’ai poussé un peu l’enveloppe sur celui-ci moi-même, en nommant mon entreprise de marque Tungsten d’après le métal que Thomas Edison a utilisé pour créer des ampoules et d’autres appareils électroniques. Mais parce que mes clients sont des professionnels compétents qui apprécient une bonne métaphore et s’attendent à ce qu’une entreprise de marque ait une histoire derrière son nom, je savais que cela fonctionnerait. C’est aussi un moyen de différencier mes services: lumineux, lumineux et brillant. Mais alors que quelque chose de «différent» pourrait fonctionner pour une entreprise de marque, cela ne fonctionnerait pas aussi bien pour des entreprises plus courantes, comme un glacier ou un atelier de carrosserie automobile.

Erreur n°7: adopter l’approche de la soupe Campbell pour sélectionner un nom

Poussées par la nécessité d’un nom de domaine correspondant, de nombreuses entreprises ont eu recours à des noms mal construits ou mal orthographiés pour éviter l’apparition d’un « nom ». Les résultats sont des noms d’entreprises qui ressemblent plus à des médicaments sur ordonnance qu’à des entreprises réelles. Parfois cette erreur se combine avec l’erreur n°2 et se traduit par un nom comme KwaliTronix.

C’est incroyable à quel point certains noms commencent à sonner après avoir cherché des noms de domaine disponibles toute la nuit, mais résistez à l’envie. Évitez d’utiliser un « K » à la place d’un « Q » ou un « Ph » à la place d’un « F. » Cela rend l’orthographe de votre nom – et la localisation de votre nom sur Internet – d’autant plus difficile.

Et ce n’est pas que les noms inventés ou inventés ne fonctionnent pas; ils le font souvent. Prenez, par exemple, Xerox ou Kodak. Mais gardez à l’esprit que des noms comme ceux-ci n’ont pas de signification intrinsèque ou linguistique, ils dépendent donc fortement de la publicité pour transmettre leur sens, et cela coûte cher. Bon nombre des entreprises qui ont utilisé cette approche avec succès étaient soit les premières de leur catégorie, soit leur budget marketing était important. Verizon, par exemple, a dépensé des millions pour ses efforts de changement de marque, tout comme Accenture.

Vérifiez donc votre portefeuille avant de vous lancer dans ce genre de noms.

Erreur n°8: Choisir le mauvais nom puis refuser de le changer

De nombreux propriétaires d’entreprise savent qu’ils ont un problème avec leur nom et espèrent simplement qu’il se résoudra comme par magie.

À un certain point, il faut admettre le problème et tout comme 3M et KFC, suivre le modèle de ces sociétés qui ont changé de nom pour soutenir le rythme de leur croissance et de leur image.


Si vous êtes d’humeur à démarrer une nouvelle entreprise ou à développer une entreprise actuelle, prenez le temps de réfléchir à certains des problèmes.En puisant dans votre créativité et en évitant ces pièges potentiels, vous serez en mesure de créer un nom qui fonctionne à court et à long terme.

Comme la pierre angulaire d’un bâtiment, il soutiendra l’expansion vers le haut lorsque votre entreprise atteindra de nouveaux sommets.

Share

Laisser un commentaire